Une sainte païenne ou païenne sainte?

4 décembre jour de la Sainte-Barbe/Barbara

Par TiTom, décembre 2019


Comment ça, une fête dédiée à la barbe ? Tous les barbus dans la rue pour un rassemblement ?
Eh non, Conchita Wurst ne viendra pas représenter la Sainte...

Barbe, nom d’origine bretonne, Babette ou Barbara de nos jours, fut une martyre, qui n’avait pas de barbe et dont la légende remonterait au milieu du IIIème siècle, fille d’un riche païen nommé Dioscore.

Sainte-Barbe, qui était-ce ?

Cette jeune fille, décrite comme étant très belle, était demandée en mariage par de multiples prétendants, dont elle refusait systématiquement les avances.
Son père la fit enfermer dans une tour et, lors de l’absence de ce dernier, le Christ se révéla à Barbe par le baptême d’un prêtre déguisé en médecin. Elle se convertit alors au christianisme, ce qui fit entrer Dioscore, son père dans une colère foudroyante, au sens littéral...
Son père, furieux, aurait embrasé la tour dans laquelle était enfermée Barbe mais elle réussit à s’enfuir.
Un berger trouva sa cachette et la dénonça. Elle sera alors condamnée par le gouverneur à être suppliciée. La légende dit qu’elle continuait à invoquer le Christ durant son martyre et qu’elle ne ressentait pas la douleur. Refusant toujours d’abjurer, son père la décapita et fut immédiatement frappé par la foudre !

Du moins c’est la version que l’Eglise a pu associer à cette fête, dans le but d’en supplanter une autre certainement....

Aujourd’hui, Sainte Barbe est la sainte patronne des mineurs mais aussi de tous les métiers en rapport avec la foudre et le feu. Où il était de tradition de défiler dans les rues jusqu'aux différents Puits de mines.
Le 4 décembre, au Liban, on commémore la fuite de sainte Barbe (appelée Barbara) de la tour où elle fut emprisonnée. D'après la croyance, sa fuite n’aurait guère réussi sans l’aide de ses amies qui lui donnèrent l’idée de se déguiser. D'où la tradition libanaise qui veut que la veille de la fête de la Sainte-Barbe, soit le 3 décembre, les enfants se déguisent avec toutes sortes de costumes et de masques et vont cogner aux portes du voisinage et ainsi charmer les adultes (parfois eux-mêmes déguisés) en sollicitant des friandises ou de l'argent, non sans leur avoir au préalable chanté une rengaine à la gloire de Barbara, tout en jouant de la darbouka ( sorte de tambour), soit sur leur pas de porte, soit en chemin dans la rue...

Ornée d’une couronne, d’un épi de foi, d’une plume de paon, d’un Livre ou d’une lanterne, la Tour lui est également associée.
Cette tradition perdure et continue à être célébrée le 4 décembre dans de nombreuses régions, en particulier par les Soldats du Feu, les Pompiers!

Il semblerait que les férus de la barbe de hipster teintés de commercialisme soient tentés de célébrer Sainte Barbe car son nom même honore leur précieux collier de poils… pitié! Il n’y a en réalité aucun lien entre les deux!!
A moins qu’on y voie la force et la puissance du feu....